Sous la direction du metteur en scène palestinien Rohi Ayadi, Arts Dreams vient de clore la première édition d’un projet innovant intitulé « Journées internationales de Lyon du Théâtre Arabe et Francophone ». On peut le considérer comme le premier projet de ce type sur la scène culturelle française, puisque plus de 35 écrivains et artistes ont participé à cette manifestation artistique. Parmi les dramaturges du monde arabe et français, on compte l’écrivain algérien Mohamed Lamine Ben Rabia, l’écrivaine marocaine Souad Hamou Omar, l’écrivain tunisien Imed El May, les écrivains Maya Abou El Hayat et Mohammed Iriqat de Palestine, ainsi que l’écrivain Muhsin Suleiman des Émirats Arabes Unis.

Les Journées Internationales du Théâtre Arabe et Francophone à Lyon se sont déroulées sur deux semaines. La délégation a été accueillie à l’Hôtel de Ville de Lyon, qui est un monument historique datant de 1836. Les drapeaux des pays participants ont été érigés en l’honneur de cette visite.

Le programme comprenait également des ateliers de formation théâtrale, menés notamment par Mohamed El Kacimi et par le scénariste Roman Gorce. Jacqueline Jacot, membre du jury des Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre, a donné quelques aperçus sur l’écriture dramatique contemporaine. Enfin, une rencontre a également été organisée entre les auteurs invités et Vincent Bady, directeur du Nouveau Théâtre du 8ème à Lyon.

Les « Journées de Lyon » ont été bien accueillies par la presse française et arabe. Radio Monte Carlo a reçu la délégation dans les studios de sa station parisienne et les ateliers ont été relayés par les médias sociaux en arabe et en français.

Sous la supervision du poète et traducteur Mohammed Al Amraoui, une équipe de traducteurs a travaillé sur les écrits réalisés pendant cette résidence. Les écrits récoltés qui ont été ensuite proposés à une équipe de comédiens professionnels afin d’être présentés au public lors de la cérémonie de clôture. Ces extraits de pièces de théâtre ont été jouées devant un public arabophone et francophone.

AYADI Rohi -Théâtre des célestins 2019

Considérant cette session expérimentale comme une expérience réussie, car elle a permis aussi de nouer des liens entre les Arabes de la diaspora et les intellectuels arabes des villes et pays arabes partenaires de Lyon-Métropole, l’artiste Rohi Ayadi a tenu à remercier tous les organismes et institutions qui ont contribué au succès de ce projet, notamment : la municipalité de Lyon et l’Institut Français, ainsi que des institutions théâtrales et culturelles de la ville de Lyon. Il a également remercié toute l’équipe d’artistes, de traducteurs et de bénévoles d’Art Dreams qui ont assuré le succès des « Journées de Lyon ». En projetant qu’une autre session ait lieu dans un proche avenir.